topblog Ivoire blogs

01/08/2013

Yopougon-Santé Publique : C’est quoi le cancer du sein ?

 

Dans cette auto interview, le Dr Doumbia Mamadou chirurgien au CHU de Yopougon nous instruit sur le cancer du sein 

 

 

cancer du sein, cancer, dr Doumbia mamadou, CHU de yopougon, yopougon, mairie de yopougonC’est quoi le  cancer du sein ? Et qu’est ce qui cause cette maladie ?

C’est une tumeur (une boule) qui se développe dans le sein. Il en existe plusieurs variétés mais toutes entrainent la mort si le diagnostic n’est pas posé tôt afin de démarrer le traitement adéquat. Elles nous emmènent a envisager l’épidémiologie de ce cancer.

L’incidence du cancer du sein augmente avec l’âge pour atteindre des valeurs élevées à partir de 50 ans. Il est très rare avant 30 ans. C’est le cancer le plus fréquent chez la femme. Il est rare chez l’homme. La mortalité est d’environ 25 à 30 pour 100 000 et par an. C’est la première cause de mortalité entre 40 et 50 ans et la seconde ensuite.

De nombreux facteurs de risque sont liés au risque de cancer du sein.Les cancers familiaux du sein sont définis par des critères stricts:Trois cancer du sein (et/ou de l’ovaire) dans la même lignée parentale.Deux dont un au moins est soit bilatéral soit survenu avant l’âge de 45 ans.Ainsi défini le risque pour les sujets est d’environ 40%......

Quelles sont les circonstances de découverte d’un cancer du sein ?

Un cancer du sein peut être retrouvé dans de nombreuses circonstances:
Le dépistage systématique par mammographie (Radiographie des seins), la découverte au  cours d’un examen par le médecin soit pour une pathologie du sein soit au cours d’examen pour une autre pathologie, le découverte d’une boule dans le sein par la patiente elle-même et aussi la recherche d’un cancer primitif devant une boule quelque part appelé adénopathie.

Quels sont les signes d’un cancer du sein
En regardant de face ou de ¾ au repos et à l’élévation lente des bras, on peut voir :


• Une zone rouge et sèche qui débute sur le mamelon et se poursuit sur l’aréole puis la peau adjacente.
• Ride ou pli cutané qui apparaît, soit sur la malade dont les bras sont le long du corps soit seulement à l’élévation des bras. Lorsque ce signe est associé à une tumeur il peut n’apparaître que lors de la mobilisation de la tumeur.
• Rétraction du mamelon qui est retourné. Les caractères unilatéral et récent ont une grande valeur séméiologique
• .Ulcération cutanée en regard d’une boule dans le sein
• .un gonflement en regard d’une boule dans le sein
• .Rougeur et œdème donnant un aspect de peau d’orange soit limité soit étendu à tout le sein.
• Ecoulement spontané au niveau du mamelon.
• On peut ne pas observer un signe en regardant.

Devant toutes ces anomalies décrites ci-dessus, une consultation chez un médecin s’impose. Le médecin après son examen clinique peut s’aider d’examens complémentaires pour faire le diagnostic du cancer du sein et proposer le traitement selon le stade de la maladie. Parmi les examens complémentaires, nous citerons la mammographie. C’est l’examen systématiquement couplé à l’examen clinique. Elle est toujours bilatérale et comporte en diagnostic deux à trois incidences. Cet examen est utilisé pour le dépistage du cancer du sein.

cancer du sein, chu de yopougon, santé publique


Comment faire le diagnostic tôt ?
Plus une tumeur est détectée tôt, plus elle sera traité efficacement. Entre deux rendez-vous chez le gynécologue et la mammographie, l'auto-examen des seins a un intérêt dans le dépistage précoce des cancers du sein. L'autopalpation est à effectuer tous les mois.

Qu’est ce que l’autopalpation du sein et sa technique ?

Toute anomalie découverte au cours de l’auto palpation doit faire l’objet d’une consultation médicale. Car toute boule découverte dans le sein doit être considérée comme un cancer jusqu’à preuve du contraire.

En conclusion, le diagnostic de cancer du sein est souvent facile lorsqu’il se manifeste par une tumeur. Il est plus difficile dans les autres cas. Cependant ce diagnostic ne doit pas être retardé car la vie de la patiente en dépend. A l’opposé on ne doit conclure en faveur de ce diagnostic qu’après un bilan bien conduit. Le traitement sera meilleur si le diagnostic est posé tôt d’où l’intérêt de l’auto palpation que toute femme doit connaitre surtout celle qui ont un âge supérieur a 40 ans...
Par  le Dr Doumbia Mamadou chirurgien au CHU de YOPOUGON

 
 

 

09:47 Écrit par mairie de yopougon | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | |  del.icio.us

Les commentaires sont fermés.