topblog Ivoire blogs

04/09/2013

Education nationale: 2500 élèves en grossesse durant l’année scolaire

mairie de yopougon, education nationale,genre, C’est un scandale ! 2500 filles élèves ont été engrossées au cours de l’année scolaire 2012-2013. C’est le directeur de la Pédagogie et de la formation continue (Dpfc) du ministère de l’Education nationale et de l’Enseignement technique, Silué Nanzouan Patrice, qui l’a révélé hier au lycée Sainte-Marie de Cocody.


Au cours de la cérémonie de lancement de la campagne de mobilisation de la communauté éducative, organisée par le Snaps-Coges.

Le Dpfc qui n’a pas précisé si les auteurs de ces grossesses sont des enseignants ou des non enseignants, a souhaité que si de tels actes se reproduisent cette année et si les auteurs sont des élèves, ces derniers seront privés de cours sans toutefois préciser quel sera le sort des non élèves. Kouamé Kouadio, le coordonnateur national du Snaps-Coges a relevé l’absence de textes en la matière, un obstacle dit-il à toutes sanctions contre ces auteurs de ces grossesses qui compromettent dangereusement les études des victimes.

Pour éviter ces graves dérapages, Silué Nanzouan Patrice a demandé aux conseillers régionaux et conseillers IEP des Coges de s’impliquer efficacement dans la lutte contre les gossesses non désirées.


Quant à Kabran Assoumou, le directeur de cabinet du ministre de l’Education nationale et de l’Enseignement technique, il a exigé aux enseignants pour la prochaine rentrée scolaire 2012-2013, 1125 heures de cours, mis en garde les élèves qui ne se seront pas inscrits dans les délais. «  Une semaine après la rentrée du 16 septembre prochain, tous les élèves qui ne se seront pas inscrits seront considérés comme démissionnaires.

Les cours se feront sans eux. Le quantum horaire doit être respecté.

Source: Notre voie, par Charles Bédé

10:54 Écrit par mairie de yopougon | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | |  del.icio.us

Les commentaires sont fermés.