topblog Ivoire blogs

24/10/2013

Yopougon:Incinération de produits prohibés par la mairie

coulibaly issouf, 1er adjoint mairie de yopougon, mairie de yopougon, kafana kone, bakary cisse, La Mairie de Yopougon a procédé ce Jeudi 24-10-2013 à 11h à la Zone Industrielle,quartier Prison Civile, à l’incinération de produits alimentaires périmés,avariés  et de produits cosmétiques dangereux et interdits à la consommation.


La lutte contre l’insécurité alimentaire et les produits avariés,périmés dangereux pour le grand publique prend forme dans la commune de Yopougon. Les autorités municipales de la commune ont donc procédé ce matin, Jeudi 24 Octobre 2013 à Mairie de Yopougon a procédé ce Jeudi 24-10-2013 à 11h à l’incinération de produits alimentaires périmés et impropre à la consommation.

C'est selon M. Coulibaly Issouf, 1er Adjoint au Maire de la plus grande commune du pays"un message fort à l’endroit des commerçants et opérateurs véreux qui opèrent dans la commune. Nous sommes responsables autant de la sécurité physique que la sécurité hygiénique des populations de la commune."

mairie de yopougon, produits perimés, produits prohibés, incineration produits prohibés avariés et preimes


La cérémonie d’incinération s’est déroulée en présence des représentants du Ministère du Commerce, des responsables de la police nationale et des organisations professionnelles opérant dans le secteur du commerce.

Les produits prohibés, avariés et périmés ont a la faveur de la crise post-electorale envahit le marché ivoirien et la commune de Yopougon n'est pas en reste.


La Direction du Développement Humain ou le DDH, le service en charge des questions de santé publique a ainsi saisi sur une période de 2 mois des produits alimentaires (bouteille de sucrerie de diverses origines, boites de sardine, huile, lait) et produits cosmétiques périmés ainsi que des produits phytosanitaires.

Yopougon, naguère quartier dortoir est devenu au fil des années une mégalopole à cause d'une expansion spatiale et démographique sans précédent faisant d'elle la plus peuplée et la plus grande des commue de la Cote d'Ivoire. Ainsi la Cité de la joie comme l'appellent les Abidjanais est devenu un centre commercial à ciel ouvert ou les vendeurs à la sauvette et les vendeuse faute de marchés adéquats ont envahit les trottoirs avec des marchandises douteuses.

A la faveur de la loi N° 63-301 du 26 juin 1963 relative à la ré­pres­sion des fraudes dans la vente des marchandises et des falsifications des denrées alimentaires et des produits agricoles, des tonnes de marchandises dangereux pour les usagers sont saisies dans les villes et communes de la Cote d'Ivoire.

Sce Communication, Mairie de Yopougon

 

14:03 Écrit par mairie de yopougon | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | |  del.icio.us

Les commentaires sont fermés.