topblog Ivoire blogs

27/01/2015

Mairie de Yopougon : Démocratie participative, acte 2

democratie participative, gilbert kone kafana,cohesion sociale, vivre ensemble

La démarche participative dans la gestion de proximité du maire Gilbert Kone KAFANA fait son petit bonhomme de chemin et le mardi 27 janvier 2015, il a reçu à la mairie, les chefs traditionnelles, chefs de communautés et guides religieux pour échanger sur la question, approfondir la réflexion ensemble et voir ensemble les modalités pratiques de l’application de cette nouvelle vision de la gouvernance locale.


« Les réalisations de la mairie et du Gouvernement, routes, eau, électricité, écoles,… sont nombreuses, il nous appartient de faire que les populations s’approprient tout cela pour leur pérennité » a-t-il affirmé devant les chefs de communautés et guides religieux réunis pour la circonstance ».

Voulant placer les populations et usagers de l’outil administratif au cœur de son action et les inciter à devenir un maillon essentiel de la vie communautaire locale, le maire avait déjà mis officiellement en place le 9  janvier 2015, les Commissions d’Appui aux Actions du Conseil Municipal lors d’une cérémonie placée sous le parrainage du Ministre d’Etat, Secrétaire Général du Gouvernement, Amadou Gon Coulibaly.

Déjà, le 14 janvier 2014, expliquant sa vision du développement local lors de la traditionnelle et émouvante cérémonie de présentation de vœux, Gilbert Koné KAFANA avait évoqué le rôle important de la cohésion sociale dans le processus de développement tout en invitant les gardiens de la tradition à s’y impliquer.

Aux parterres de tètes couronnées de la commune écoutant religieusement le message du premier magistrat de la commune ce mardi 27 janvier 2015, il particulièrement insisté sur le rôle que doivent jouer ceux-ci dans la mise en œuvre de la démocratie participative dans la commune de Yopougon.

« La politique, c’est l’art du vivre ensemble et je compte sur vous pour la cohésion sociale, les liens  entre groupes ethniques, restaurer la confiance entres les communautés » a-t-il dit en substance.

Les travaux des 09 commissions d’appui aux actions municipales, construites autour des thématiques de la cohésion sociale, de l’éducation, de la gestion des espaces publics, l'environnement et du cadre de vie, de famille, de la femme et de l’enfant,  doivent avoir  le soutien de la chefferie et des associations de la société civile.

Ce nouvel outil qui lie l’attachement des populations à la citoyenneté, au respect du bien public et de la préservation des projets de l’administration communale : « lorsque on a été élu maire, on attend de lui des routes, de centre de santé des écoles, tout  cela est vrai. Mais tout cela ne sera durable si chacun ne comprend pas que ce qui se fait doit l’engager ».

L’assistance en prenant tour à tour la parole à saluer l’initiative « c’est maintenant que nous avons un maire » a  renchéri Fah Cisse, chef de la communauté Odienneké. Koné Melarga, chef central des communautés est « disposé, disponible », au nom de toute la chefferie a « accompagner le maire dans ce projet ».  « Nous saluons la démarche » a affirmé Kouamé Aka Georges, représentant la communauté Baoulé.

Démocratie locale. Développement participatif. Le ton est ainsi donné. L'objectif des prochaines visites dans les communautés est de définir les modalités de la participation citoyenne à la vie de la cité en y associant étroitement les habitants.

Service Média et MultiMedia, Mairie de Yopougon

 

 

 

 

17:53 Écrit par mairie de yopougon | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | |  del.icio.us

Les commentaires sont fermés.